Les indignés

Publié le par prepa-ortho

Petit résumé de ce mouvement qui prend de l'ampleur.

 

Leur revendication : une "démocratie réelle", une société "éthique" et plus "démocratique". Ils demandent une société ou toutes personnes même sans grade serait réellement écoutée.

Leur revendications sont au départ nationale mais elles sont devenues globales.

 

Ce mouvement est né en mai 2011, à la veille des élections municipales et régionales, en Espagne. De nombreus jeunes se sont réunis sur la Puerta des Sol à Madrid. Leurs revendications étaient locales. Ils dénonçaient les mesures d'austérités et le chômage massif des jeunes espagnols. Ils menacent de boycotter les prochaines élections. Ils décident petit à petit de camper sur les places des plus grandes villes espagnoles pour se faire entendre.

Le nom de "Los indignos" leur a été donné par la presse locale.

 

Des mouvements solidaires sont nés de cette manifestations. Place de la Bastille à Paris, une tentative de manifestation a été faite pour propager le mouvement mais par manque d'organisation cela a été un échec.

 

Suite à l'accentuation de la crise, les Grecs sont entrés dans le mouvement et deviennent par là le fer de lance du mouvement. Ils occupent la place Syntagma à Athènes et dénoncent principalement leur politique intérieure (plan de rigueur).

 

Mais le mouvement rebondis aussi hors des frontières de l'Europe, entre autre en Israël à Tel-Aviv. En Juillet, les jeunes Israëliens installent leur tente dans la rue. Ils ont les mêmes revendication que les jeunes espagnols.

 

C'est en septembre que la mobilisation des Américains donnent une vraie dimension planétaire à ce mouvement. En effet depuis deux mois, des personnes de tous âges occupent un squarre devant Wall-Street à New-York. Leur slogan est repris : "We the 99%", c'est-à-dire "nous représentons 99% de la population mondiale face au dernier pourcent qui s'accaparent les richesses."

 

Le mouvement continue de s'étendre à d'autres villes comme Rio de Janeiro, Toronto, Bruxelle et d'en de nombreux pays, entre autres le Koweit.

 

Ce mouvement se structure sur internet grâce aux réseaux sociaux sur l'exemple du printemp arabe. Ils n'ont cependant pas encore de leader.

 

Samedi 15 octobre : manifestations prévues dans plus de 700 villes.

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article